Skip to content →

[Energie][Radio]Parce ce que ça doit fonctionner coûte que coûte…

Communiquer en situation de crise, d’urgence, dans un environnement privé de ses énergies, demande une certaine réflexion…

Et voici en quelques lignes ma conception du sujet.

Il faut bien se rappeler, que lorsque qu’on parle de situations d’urgences, dégradées, nos habitudes seront chamboulées en quelques secondes, et nous basculeront dans un environnement dont nous ignorons pas mal de paramètres.

  • Que ce passe t’il ?
  • Combien de temps cela vas durer ?
  • Est ce que les réseaux de distribution d’énergie sont impactés ?
  • Si oui combien de temps cela vas durer ?

Autant de questions qui resteront probablement sans réponses, au moment ou communiquer sera nécessaire pour organiser les secours, et la coordinations des diverses interventions sur le terrain.

C’est pourquoi la communication d’urgence doit aller de paire avec l’autonomie et la résilience la plus totale.

Être prêt, et 100% autonome notamment vis à vis des énergies que ce soit électrique, ou fossiles.

Détaillons maintenant ce qu’il nous faudra avoir sous la main pour pouvoir être opérationnels le jour venu. et pour ce je vais vous présenter le matériel que j’utilise.

Matériel

Émetteur / Récepteur

Comme bon nombre de radioamateurs, je possède un petit Yaesu FT817, ce dernier à l’avantage d’être compact tout en possédant un grand nombre de bandes et de modes.

Antenne HF

J’utilise une antenne de type EFHW que j’ai assemblé moi même sur la base d’un kit #ELKPAK. https://www.etsy.com/shop/elektroludikits cette dernière me permet d’être présent sur les bandes radioamateurs des 40 mètres 20 mètres et 10 mètres sans utiliser ma petite Boite d’accord LDG Z817, qui lorsque je l’utilise me permet d’accorder de la bande des 80 mètres à la bande des 10 mètres sans problème.

Ma EFHW sur le terrain

Coaxial

Nous passerons volontairement sur le câble coaxial, qui malgré le fait qu’il soit indispensable, ne présente pas de particularités, nécessitant de s’y attarder.

L’énergie

Enfin dernier point et finalement celui qui fera touts la différence le jour J, l‘énergie!
Car si nous possédons tous une station fixe, peu d’entre nous seront en capacité de continuer à émettre si nous perdons le réseau électrique.

Bien-sûr, perdre le réseau n’est pas chose fréquente, et pourtant, avec les aléas climatique et technologique, l’arrêt des réacteurs nucléaires, et la mise en place des énergies renouvelable, tel que le solaire et l’éolien, et une consommation toujours croissante, le réseau électrique n’a jamais été aussi vulnérable qu’aujourd’hui…

Travaillant dans la production d’énergie, je pourrais en parler longuement mais ce n’est pas le sujet du jour.

Revenons en à la source d’alimentation du 817. Bien qu’ayant un accu interne, celui ci ne permet pas de trafiquer longuement. C’est pourquoi je me suis fabriquer une petite Boite, à l’image d’un power bank, dans laquelle on retrouve 4 accus Li-Ion 18650, un petit circuit abaisseur de tension pour n’avoir que 15 Volts maximum, un fusible ( ça peut toujours servir 😉 ), et un connecteur Anderson Powerpole, qui est un grand classique du monde Radioamateur.

Boîtier de récupération
La sortie avec les connecteurs PowerPole

L’avantage d’utiliser les Accus 18650, est que l’on en trouve un peu partout en récupération, notamment dans les batteries HS d’ordinateur portable.bien souvent lorsque la batterie est HS il n’y a en faite qu’un ou deux éléments HS , donc tous les autres sont parfaitement utilisables!!!

Du coup c’est Gratuit, et écologique car nous ne jetteront pas ces accus qui peuvent encore servir. En plus si vous demander gentiment au service informatique de votre entreprise, il y a toutes les chances qu’ils vous en donne quelques unes. Tout comme dans les déchetteries… il est ainsi facile d’en avoir quelques uns d’avance.

Vous me direz OK ! mais faudra bien les recharger tes accus!!! c’est pas un soucis, j’allais y venir…

Toujours pas de réseau électrique, ou alors en intermittence, il y a bien encore le groupe électrogène et sa jerrican de 20 litres… OK mais après?

J’ai opté pour le solaire, je possèdes deux petits panneaux, l’un est pliable, et sors directement en USB, la puissance annoncé par le constructeur est 20W, je doute un peu.

Quoiqu’il en soit il permet de faire fonctionner un chargeur pour accus 18650 en USB, ça charge tranquillement, mais c’est autonome et résilient.

Le second panneau est un panneau comme nous connaissons tous cadre en alu, plus fragile et plus encombrant il sera parfait pour maintenir une batterie de type auto, ou plus petite comme les petites batteries 7Ah que l’on trouve dans les système d’alarme notamment.
le régulateur de charge possède une sortie USB, mais sur cet ensemble il sera préférable d’aliment le chargeur directement en 12V sur la sortie utilisation du régulateur, car se sera bien plus efficient. Cet ensemble permettra éventuellement d’alimenter ( dans le cas de la batterie type auto) la station fixe et ses 100W mais pour une petite durée….

Voici donc comment j’ai organisé mon matériel pour être, si je me suis pas trompé, ou si j’ai pas oublié un élément, opérationnel le jour ou il le faudra.

*** quelques photos avec légende***

si vous souhaité en discuter je suis joignable sur le discord FR-EMCOM, ou par mail [email protected]

merci de m’avoir lu.

Published in DIY gestion énergie pack batterie

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.