Skip to content →

[Intervenant Extérieur][opérationnel]Quels enjeux pour l’accès à l’information post catastrophe ?

L’introduction de FR-Emcom :
Il y a pas mal de temps, avant la création officielle de notre structure, quelques futures membres, à l’invitation de Hand et de l’Hermitage lab, ont participé à deux opérations sur le terrain avec la société EONEF. Cela nous a permis d’effectuer des tests radio depuis le dessous de leur ballon (aérostat). Le but étant pour nous de tester l’augmentation de la résilience du relevé d’informations et de la communication post catastrophe en embarquant des technologies radio sous le ballon à hélium.

.

Radiovlog de Yves (F1IVT) sur le sujet de la dernière opération à l’hermitage lab avec l’apport de la société EONEF

Nous laissons la parole à Julie, cofondatrice de la société EONEF :

Dans le monde, les populations et les organisations doivent faire face à une catastrophe climatique par jour. Depuis 20 ans, des inondations, des tempêtes, des tremblements de terre et d’autres phénomènes climatiques, parfois récurrents sur certains territoires, tuent des centaines de personnes et en laissent des milliers dans une extrême précarité.

La tendance des catastrophes de grandes ampleurs est à la hausse et pour enrailler le phénomène nous allons devoir changer de mode de vie, probablement radicalement, et ce dès aujourd’hui.
Toutefois, comment peut-on mieux gérer la prise en charge des victimes après de telles urgences ?
Dans ces contextes l’accès à un réseau de télécommunication fiable et local est crucial pour envoyer de l’information aux populations et coordonner les secours.

Chez EONEF nous avons travaillé avec l’ONG Hackers Against Natural Disasters (HAND) pour identifier les meilleures technologies utiles en cas de crise et au développement d’une solution opérationnelle sur le terrain.

Notre scénario ? Lors d’une catastrophe naturelle ou après un accident, le ballon EONEF est déployé au centre de crise local et embarque à son bord différentes technologies de communication et de réception de données. La prise de hauteur du ballon permet d’augmenter la portée du signal des systèmes ce qui permet d’éviter de multiplier le déploiement d’infrastructures au sol et donc de restreindre l’empreinte de l’opération.

« Les ballons captifs sont une réponse résiliente pour rétablir les réseaux de télécommunication post catastrophe. »

Selon le capteur ADSB, LoRa, LTE, VHF ou WiFi embarqué par le ballon, ce système d’urgence permet :

  • de diffuser les informations de premières nécessité à la population mais aussi de diffuser l’alerte ;
  • de synchroniser les phases logistiques des équipes de secours au niveau local tout en relayant l’information au niveau national ;
  • d’informer le centre de crise du trafic aérien autour de la zone ;
  • de géolocaliser les convois/cargos et de permettre la transmission de données vers le centre de crise ;
  • d’assurer la résilience des communications entre deux sites séparés par une grande distance.

Nous avons réalisé plusieurs opérations sur le site de l’Hermitage, tiers lieu d’innovation social en territoire rural, soldé de succès. Les ballons EONEF s’adressent à la Sécurité Civile et aux différents corps de métier intervenant post catastrophe. L’objectif pour la startup est de prépositionner les ballons dans les centres de gestions de crises des Casernes, des Mairies ou des Commissariats des territoires les plus souvent touchés par ces drames, en France ou à l’international.

Grâce à ce type d’initiative, joignant l’expertise d’ONG et d’entreprises engagées, améliorer et fluidifier l’intervention d’urgence post catastrophe est désormais à portée de main. EONEF sollicite aujourd’hui les Grands Opérateurs Télécom travaillant avec les Mairies, les Régions et la Sécurité Civile afin de mettre en place ces précieux outils sur le terrain.

Les liens vers les wiki des deux opérations terrain :

Published in Intervenant extérieur opérationelle opérationnel

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.